top of page
Rechercher

Prénom, Image de Soi et personnalité

L'onomastique est une branche de la lexicologie ou de la philologie qui a pour objet l'étude des noms propres : leur étymologie, leur formation, leur usage à travers le temps ou encore leur fonctionnement en synchronie. Le terme onomastique vient du grec ὀνομαστική / onomastikḗ, « art de dénommer », de ὄνομα / ónoma, « nom ».


Signification du prénom Emerick

Le prénom Emerick vient des mots germaniques « heim » et « rick » qui signifient « maison » et « roi puissant ». Sa version latine est Aimericus.


Caractérologie : indépendance, curiosité, dynamisme, courage, charisme.

Emerick est un garçon calme et réfléchi. Il aime gagner et est ce qu’on peut appeler un leader.

Il aime prendre ses responsabilités et réaliser les tâches qu’on attend de lui. Il aime aussi les plans bien concis et les démarches précises. Emerick a un véritable don pour s’organiser, que ce soit seul ou en équipe. Indépendant et critique, il est quelque fois un peu trop déterminé dans ce qu’il fait. En effet, il n’hésite pas à faire des concessions pour obtenir ce qu’il veut. Néanmoins, il évitera de blesser les autres.

On prête à Emerick des traits de caractère qui en font une personne créative. Emerick est souvent en demande d'inspiration au quotidien, et, étant de nature imaginative, il se montre également audacieux. Emerick est généreux et à l'écoute, et il faut savoir qu'il peut aussi se montrer un peu têtu. Il se met au défi sans sourciller et atteindra les objectifs qu'il se fixe. Enfant, Emerick n'apprécie pas la routine et prend plaisir à faire des activités en famille, ou en groupe. En effet, il a besoin de faire de nouvelles choses. Afin de gérer sa tendance à douter, il est important de l'encourager à exprimer sa créativité ainsi que d'être à l'écoute et rassurant. De cette façon, il apprend à avoir confiance en lui et à trouver son équilibre.


Prénom un peu "éteint" aujourd'hui, Emerick est pourtant flamboyant dans sa sonorité, riche, puissante, et frappant fortement dans sa finale, Riche.

Emerick a le profil du chevalier : impassible, concentré, inébranlable, il a une bonne idée de sa mission, et aussi... de lui-même. Mais il sait corriger ce dernier trait par une exigence soutenue. C'est un vigilant, un solide, sur lequel on peut compter.

Emerick a pour saint : Émeric de Quart. Il est fêté le 4 novembre.

On note les variantes Émerick, Émerik, Émery, Émeryc, Aimeryk et Émeryck


Personnalités ayant porté ce prénom :


Le prince Émeric de Hongrie, était le fils de saint Étienne, premier roi chrétien de Hongrie. Il mena une vie ascétique ce qui ne l’empêcha pas de participer à des batailles à la tête de chevalier Varègues. Il mourut prématurément en 1031. Il fut canonisé par le Pape Grégoire VII.

Imre Emeric ou Emerick, est roi de Hongrie (1182-1204), ainsi que duc de Croatie et de Dalmatie (1194-1196). Il fut couronné du vivant de son père, mais après la mort de ce dernier, il eut à combattre son frère, André II de Hongrie, qui força Emerick à lui attribuer le gouvernement de Croatie et de Dalmatie. Emerick intervint dans les combats internes des pays voisins.

Aimeryk II de Lusignan Comte de Jaffa et d'Ascalon Roi de Chypre Roi de Jérusalem de 1175 à 1205

Émeric ou Aymerik Ier de Quart ecclésiastique valdôtain qui fut évêque d'Aoste de 1301 à 1313.

Aimericus Picaudus vécu au XIIe siècle. C’est un ecclésiastique auteur du « Livre du Pèlerinage de Compostelle », le cinquième livre du Livre de Saint-Jacques, mais le quatrième du Codex Calixtinus.

Aimery de Limoges (Aimericus en latin, Aimerikos en grec et Hemri en arménien) vécu également au XIIe siècle. Il était un ecclésiarque catholique romain d’Outremer franc et le quatrième patriarche latin d'Antioche. Tout au long de son long épiscopat, il fut la figure la plus puissante de la Principauté d'Antioche après les princes et entra souvent en conflit avec eux. Il était également l'un des intellectuels les plus notables à s'élever dans l'Orient latin. Aimery était un noble de haut rang, riche et mondain. Il était un intellectuel avec une bonne connaissance du grec et du latin ainsi que de certaines langues vernaculaires. Il a peut-être été le premier à traduire des parties de la Bible dans une langue romane, à savoir le castillan.


31 vues0 commentaire

Comments


bottom of page