top of page
Rechercher

Savoir être

Un gentilhomme (au féminin : gente dame) désignait en France un homme noble de naissance, à la différence de celui qui était anobli. Mais c’est aussi un concept, une façon d’appréhender ses relations quotidiennes : sans être noble de naissance c’est aussi une personne qui possède des sentiments, des manières nobles. Il agit à la façon d’un gentil homme, avec honneur.

Les philosophes « classiques » dissertaient sur l’honneur du gentilhomme. Depuis que son déclin s’est amorcé, la philosophie a délaissé ce concept. Pourtant, cette précellence est notre cote morale, une valeur qui croît et décroît en fonction de l’estime que les autres nous portent. L’honneur est l’attitude que j’adopte quand je m’identifie positivement à mes qualités, mais, dans une perspective quasi idéaliste, hégélienne (Système de la vie éthique par Hegel). L’honneur n’est donc pas désuet.

Être gentilhomme, c’est avoir un impitoyable honneur ; disposés à risquer notre vie pour venger une offense, parce qu’un idiot nous a insulté par exemple. Malheureusement, L’honneur du gentilhomme est enfoui dans les ruines de l’Ancien Régime et le point d’honneur date pour beaucoup d’un autre temps. Avoir un idéal moral, d’être fidèles à nos principes, d’être à la hauteur de l’estime que nous portent nos amis, nos proches, notre famille, nos collègues, voire l’ensemble de la société, c’est cela être gentilhomme. Ne pas succomber au pathos qui régente la société d’aujourd’hui.

En cette époque vulgaire, l’esprit noble doit à tout moment combattre pour rester éveiller et ne pas devenir vile. Je me demande quand même si la noblesse de l’esprit n’est pas un idéal oublié.

Quelle est pour l’homme la bonne manière de vivre ? Qu’est-ce que l’art et la culture ? À travers le testament de philosophes ou écrivains remarquables, de Socrate à Camus, se dégage l’idéal de la noblesse de l’esprit. L’homme mortel soumis au temps doit chercher la vérité sans prétendre l’atteindre. Le beau, le vrai, le bon, sont des valeurs universelles et intemporelles.


22 vues0 commentaire

Comments


bottom of page