top of page
Rechercher

De cape et d'épée


Revêtir la majestueuse cape et brandir l'intrépide épée, voilà une entreprise d'aventure d'une grandeur épique ! L'univers romanesque, où se déploient des héros chevaleresques, a été richement exploré par des maîtres de la plume tels que Sir Walter Scott et Alexandre Dumas.

Fusionnant les éléments du roman historique avec ceux du roman d'aventures, ce genre littéraire peint avec virtuosité les interactions des acteurs de l'intrigue, guidés par les vestiges de la morale aristocratique : courage, dévouement, amour, droiture... Ces valeurs nobles imprègnent chaque page et sont les piliers de ce genre littéraire captivant. Le roman d'aventures, indomptable, refuse de se plier à une définition unique. Jean-Yves Tadié, par exemple, classe sous cette bannière générique des récits aussi diversifiés que les chroniques de cape et d'épée, les récits de pirates, les histoires de naufragés solitaires… On pourrait également inclure les légendes de mondes oubliés, les westerns, et même dans l'univers de la science-fiction, les space-opera et la science-fantasy. L'idée qui prévaut est que l'aventure est, par essence, étrangère à la vie quotidienne, ce qui lui confère un caractère excentrique et extravagant. Cette notion moderne de l'aventure transparaît de manière percutante dans l'essai perspicace de Georges Simmel sur le sujet. Dès les premières lignes, il affirme que l'aventure se trouve en marge de la trame globale de l'existence, la rapprochant ainsi des rêves, qui évoluent en dehors des liens significatifs qui caractérisent la vie dans sa totalité. Néanmoins, Simmel souligne que, bien que s'épanouissant en dehors de la continuité de la vie, l'aventure n'est en rien un simple accident, un étranger de passage, car elle s'entrelace d'une manière ou d'une autre avec le noyau de notre existence. En outre, écrire sur les aventures ordinaires et extraordinaires, c'est aussi écrire sur le romantisme, car le romantisme est une ode à la sensibilité, un appel à l'émotion, un hymne à la passion. Le roman de cape et d'épée, bien qu'appartenant à la catégorie des romans populaires, aborde des questions cruciales de la société, scrutant l'essence même de l'âme humaine, cet équilibre subtil entre la passion et la raison. Il n'est donc guère surprenant que ces récits historiques se déroulent principalement entre les XVe et XVIIIe siècles, de la Renaissance aux Lumières, une période de bouillonnement intellectuel et de transformations. Le roman de cape et d'épée privilégie le spectaculaire, les rebondissements haletants, le suspense à couper le souffle, tout en accordant une place d'honneur aux duels, à l'escrime digne des plus grands maîtres, et aux chevauchées héroïques qui font battre le cœur des lecteurs. Là, dans ce tumulte palpitant, se dessine le portrait de l'homme, avec ses vertus et ses tourments, dans une danse effrénée entre le bien et le mal.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page