top of page
Rechercher

Venez au jardin, je voudrais que mes roses vous voient.

Mon amour pour le jardinage évoque une passion tout aussi intense que celle que je ressens lorsque j'écris. Composer une mélodie dans mon jardin est pour moi aussi gratifiant que de donner vie à un texte, rythmé et sans fausses notes. La terre, véritable source de bonheur, offre bien plus que de simples récoltes ; elle nourrit l'âme et le corps d'une manière insoupçonnée.

Effectivement, j'ai conscience que jardiner procure un bien-être remarquable. C'est un fait : la terre rend heureux. Pourquoi ? Eh bien, la réponse se trouve dans un antidépresseur naturel qui peuple le sol : le « Mycobacterium vaccae ». Cette bactérie stimule la production de sérotonine, ce précieux neurotransmetteur qui engendre une sensation de bien-être. Si l'on devait mener une étude à ce sujet, je ne serais guère étonné d'apprendre que les amateurs de jardinage ont moins besoin de recourir à des médicaments tels que le Prozac.

Mais le jardinage, c'est bien plus qu'une simple activité de loisirs. C'est une véritable thérapie pour le corps et l'esprit. Nombreux sont les médecins qui le considèrent comme une activité modérément intense, capable de réduire considérablement les risques de diverses maladies. De plus, jardiner engendre une sensation de bien-être indéniable, qui permet de dissiper les inquiétudes et de réduire le stress, même chez les personnes les plus stressées ou souffrant de troubles post-traumatiques.


L'objectif de créer un jardin est de fournir des occasions de partage et de convivialité. Ainsi, mon jardin se transforme en un lieu de vie où se mêlent conversations, dégustations et moments de détente. Il constitue un lieu d'immersion dans la beauté végétale, où chaque coin recèle son lot de merveilles. C'est un endroit propice au repos, à la rêverie, où l'on peut s'endormir paisiblement, seul ou en compagnie. Pour moi un jardin doit-être véritablement un lieu enchanteur et inspirant. Pour créer ce paradis végétal, l'inspiration est essentielle. Je puise alors des idées de création en feuilletant des magazines, des livres, mais comme le dit l'adage, « Il pousse plus de choses dans un jardin qu'on en a semé » alors je laisse ainsi la nature s'installer et s'épanouir librement.

Comme dans mes écrits, j'aime que mon jardin raconte une histoire, qu'il soit le reflet de ma personnalité et de mes passions. Je cultive le fouillis harmonieux, où chaque plante, chaque arbre, chaque fleur a sa place dans un ensemble vibrant de vie et d'harmonie. En parcourant les sentiers de mon jardin, tout comme lorsque j'écris, je m'évade, je fais des découvertes, j'acquiers de nouvelles connaissances. Se plonger dans l'atmosphère du jardin, c'est voyager à travers les lignes et les courbes, les sons et les parfums, tout comme dans un récit captivant.

Ainsi, jardiner et écrire se rejoignent dans mon univers, où la création et la beauté s'entremêlent pour offrir une expérience aussi enrichissante qu'apaisante.

Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.



14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page